Sport et grossesse, jusqu’à quand ?

Comment continuer à faire du sport en sécurité pendant sa grossesse ? Florian, coach sportif chez Fizix vous explique tout.

Florian qui es-tu ?

Je suis coach sportif depuis 2 ans, j’ai 38 ans; j’ai fait une reconversion après quelques années dans la psychologie et le recrutement.

J’interviens à la fois en entreprise, en coaching personnel, salle de crossfit et associations sportives. Je donne des cours à la fois de stretching, renforcement musculaire, crosstraining et crossfit. Le public est très varié, du débutant ou inactif à la personne qui se prépare à une compétition.

Mon crédo est le sport santé : respect des postures, écoute du corps, nutrition ; d’ailleurs, je termine une formation de nutrition santé en juin.

As-tu déjà préparé des femmes pendant leur grossesse ?

Oui, une personne qui a accouché en mars et je suis en coaching avec une future maman pour un accouchement prévu en septembre.

Pour le premier trimestre, quels sports sont les plus adaptés selon toi ? Que déconseilles-tu ?

Les sports collectifs ou de contact sont à proscrire, tout comme les sports à intensité cardio trop fort ; objectif : pouvoir parler, pas d’essoufflement trop fort. De même, on évite également les exercices ciblés abdominaux.

Qu’en est-il pour le second trimestre ?

Pour le second semestre, respecter ce schéma avec une notion de plus de douceur, d’adaptation à la sensation et à la fatigue. Dans les deux cas, ne pas s’essayer à un nouveau sport pendant cette période physiologique.

Et pour le troisième trimestre, la femme enceinte doit-elle renoncer au sport ?

Non ! Le sport est bénéfique pour la maman pendant la grossesse et après l’accouchement (baisse du risque de résistance à l’insuline, limitation de la prise de poids, etc.) et pour le fœtus (limitation du risque de diabète gestationnel, baisse du risque d’hypoxie, etc)

Quelles précautions prendre ?

Il faut surtout éviter de faire du sport en grosse chaleur, s’hydrater très régulièrement (risque d’hyperthermie pour la mère et le foetus). Concernant les activités, éviter toujours cette intensité et une période trop longue (30 à 40 minutes sans s’essouffler sont une limite). Il faut veiller à éviter les sauts, éviter les exercices qui soulèvent le corps, éviter les exercices en position couchée en fin de grossesse, interdire les environnements chauds et humides, avoir une autorisation médicale préalable, s’hydrater avant, pendant et après, individualiser la séance et s’adapter en permanence, écouter son corps, éviter tout sport si sensation de fatigue, adapter l’intensité, temps de repos réguliers pour éviter l’hyperthermie et l’hypoxie.

Comment se déroule généralement une séance d'entraînement pour une femme enceinte ? Tu fais des focus particuliers ?

C’est une séance « normale » avec toutes les précautions évoquées ci-dessus ; aussi, l’intensité, la durée sont adaptées. C’est un focus sur le mouvement plus que sur le sport, sur la psychologie et l’écoute, les conseils alimentaires.

Quels sont les bénéfices à s’entraîner pendant la grossesse ?

Amélioration de l’aptitude aérobie, diminution du stress cardio-vasculaire, limitation de la prise de poids, facilitation du travail, récupération plus rapide après l’accouchement, diminution des troubles statiques, prévention du diabète gestationnel, meilleure image de soi ; pour le fœtus : diminution des complications à l’accouchement

Doit-on s’arrêter de faire du sport à un moment donné et quand ?

Encore une fois, l’idée est d’écouter son corps ; ma dernière cliente a stoppé 2 semaines avant ; les séances étaient très adaptées et très peu intenses. Le post accouchement s’est ainsi mieux déroulé et le retour à une silhouette à son gout efficace !

Peux-t-on travailler ses abdos ?

Il faut proscrire le travail des abdominaux !

A quelle fréquence conseilles-tu de faire du sport pendant la grossesse et quels sports?

2 à 3 fois par semaine est très bien. La natation et le vélo sont les meilleures activités.

Quelle alimentation adopter ?

Il est important de suivre des recommandations de nutrition, sous peine de compromettre la santé de la maman et du bébé Alimentation saine, non toxique (tabac, alcool, manger bio, éviter les cuissons cramées, etc), glucides à chaque repas pour éviter l’hypoglycémie, compléter son alimentation par certains micronutriments (Folates/ vitamine B9, Iode, Fer, Magnésium, Vitamine D, Omégas)

Après l’accouchement, quand reprendre une activité physique ?

L’idéal est d’attendre environ 2 à 3 mois avec bien entendu la rééducation du périnée faîte !


Besoin d'accompagnement pour mettre en place du sport dans votre entreprise ?